jeudi 30 avril 2009

Pour Jeffanne

Le vieux curé, malade, est remplacé par un jeune débutant. Enfermé dans le confessionnal, il s'entretient avec une femme : « Mon Père, pardonnez-moi parce que j'ai pêché » « Je vous écoute ma fille. » « j'ai trompé mon mari. » Il fouille dans son carnet pour connaître la sentence : « Voyons, pour l'adultère, je vous donne... heu... 2 Pater et 3 Ave Maria ! »

Une autre arrive : « Mon Père, pardonnez-moi parce que j'ai pêché » « Je vous écoute ma fille. » « J’ai fait une fellation à mon prof de piano ». Il fouille son carnet, ne trouve pas « Heu,… Je vous demande quelques instants... ».

Le jeune curé court vers un enfant de cœur qui passe dans le coin : « Heu… Qu'est-ce qu'il donne le curé pour une fellation ? » « Pour une pipe ? Un Bounty... ».

14 commentaires:

  1. Prise au piège, Jeffanne, mais elle n'est pas une "révoltée du bounty", tout à l'heure Nicolas, je vais mettre "la petite histoire en ma possession"

    Dis-moi, c'est bien un blog pour rigoler ici...
    si mes histoires te semblent trop "hard" parle m'en. D'une manière générale, dans ce genre de truc, l'opinion des autres - je veux dire les "collé-monté" ou les ceusses "mal dans les entournures" m'importe peu...
    Pour moi "RIRE" même bêtement, est un défi aux difficultés... de la vie...

    J'avais oublié de te poser cette dernière question... je ne connaissais pas trop les règles du jeu, ici...

    RépondreSupprimer
  2. Ah ben... je m'apprêtais à la raconter. Toujours ça que je n'aurai pas à faire, merci !

    RépondreSupprimer
  3. De rien. C'est effarant de constater que certaines personnes ne connaissent pas cette histoire.

    RépondreSupprimer
  4. leperedescastors30 avril 2009 à 12:17

    Ni pourquoi les enfants de choeur ont la raie sur le côté.

    RépondreSupprimer
  5. leperedescastors30 avril 2009 à 12:21

    Je precise qu'il s'agit de la raie des cheveux et non de la raie du culte .

    RépondreSupprimer
  6. Pour la raie sur le coté, j'aurais bien une explication mais je n'ai aucune envie de me faire excommunier...

    RépondreSupprimer
  7. Dorham, t'inquiètes je crois que, maintenant, on peut se faire "débaptiser"

    Bon, je m'en vais explorer mon magasin

    RépondreSupprimer
  8. Jeffanne,

    C'est précisément ce qui m'inquiète, Jeffanne !
    Tu n'as pas suivi, c'est moi le cul béni de la bande !

    Tous ces interdits me rendent dangereusement graveleux...

    RépondreSupprimer
  9. POUR : NICOLAS, LE FRERE "DIDIER GOUX" et tous ceusses qui aiment rire sans arrière pensée...
    Je vous vois montrer des dents carnassières, monsieur le Père des Castors... bien sûr toutes les expressions ci-dessus sont pour rire :

    Un curé circule en voiture lorsqu'il aperçoit une religieuse faisant du stop. Il s'arrête pour la laisser monter.

    Elle s'asseoit dans la voiture laissant apparaître des cuisses magnifiques (pour Dorham : magnificat, magnificat - hé c'est pour rire bien sûr)..

    Le prêtre est tout retourné, tant et si bien qu'il manque de provoquer un accident.
    Il reprend le contrôle de sa voiture et pose sa main sur la jambe de la religieuse.

    La religieuse lui dit :
    "Mon père pensez au psaume 129 !"

    Le curé est confus et lui présente des excuses, mais il n'arrive pas à détacher les yeux de ses jambes et, un moment plus tard, il recommence, il met à nouveau la main sur sa cuisse.

    La religieuse répète à nouveau :
    "Mon père, pensez au psaume 129!"

    Le prêtre, très gêné, s'excuse une seconde fois en lui disant :
    "désolé, ma soeur, la chair est faible!"
    Puis il dépose la soeur au couvent.

    Il se précipite dans son église pour aller voir le psaume 129 et lit ceci :

    "Va plus loin, mon fils, et cherche plus haut, tu seras dans l'allégresse et tu trouveras la gloire !"

    Moralité Messieurs : Tachez d'être toujours aussi informé que possible...

    RépondreSupprimer
  10. Elle n'est pas neuve, non plus !

    RépondreSupprimer
  11. @ Monsieur le Père des Castors...
    Le culte vous remercie, cher paroissien, vous devez un denier...

    RépondreSupprimer
  12. Nicolas :Sûr que non ... mais quelquefois faire un petit rappel de mémoire ne nuit pas non plus...bon après-midi

    RépondreSupprimer
  13. leperedescastors30 avril 2009 à 13:42

    Pour Dorham, Athée vous, prenez la Kelton de votre premiere communion, posez la , et avec un marteau vous la pulverisez, si, dans tous les rouages et autres paraboles mis à nus (telles les viscères du poulet éventré par le Marabout), vous y trouvez Dieu, alors vous avez perdu votre montre, il ne vous reste que la flagellation chez la grosse Lulu.

    RépondreSupprimer
  14. De mon temps c'était deux mars et un bounty pour une pipe, les temps sont durs, putain de crise.

    RépondreSupprimer